Les grandes étapes de l'assistance

 

Début des années 60 >> Le concept d’assistance fait son apparition en France avec le développement des déplacements sur le territoire français et à l’étranger. Un nouveau besoin est né : celui de pouvoir disposer partout et à tout moment de l’assistance adéquate en cas de problème, et de pouvoir rejoindre son domicile le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions. A cette époque les premières sociétés d’assistance regroupent une vingtaine de personnes au siège, quelques correspondants à l’étranger et traitent entre 150 et 200 assistances par an.

Années 70 >> C’est le plein «boom» de l’automobile. Plus mobiles, les vacanciers partent plus loin en voiture et font face à de nouveaux obstacles : pannes, accidents de la route, impossibilité de trouver des pièces de rechange... Un nouveau besoin apparaît : l’assistance automobile.

Années 80 >> Alors que les premières filiales de sociétés d’assistance s’installent à l’international, en France, l’assistance entre dans les foyers. La profession propose une gamme de services couvrant un large éventail de besoins à domicile.

1981 > Naissance du Syndicat National des Sociétés d’Assistance (SNSA) qui regroupe, dès la première année, les plus importantes sociétés d’assistance.

Années 90 >> Les contrats Multirisques Habitation (MRH) proposent des garanties d’assistance habitation et de réparation en nature. Les prestations d’aide à domicile se développent et la téléassistance voit le jour.

1994 > Signature de La Convention Collective des Sociétés d’Assistance.

Années 2000 >> L’assistance est au cœur des nouveaux enjeux sociétaux : un profil de familles qui évolue vers de plus en plus de foyers monoparentaux, des demandeurs d’emploi, une population qui vieillit, une population très mobile, suréquipée et en mutation démographique… L’assistance amorce le chantier de la dépendance et place au cœur de son activité la technologie pour la sécurité.

2004 > Le SNSA signe la « Convention nationale des services à la personne » Avec l’accroissement du trafic aérien, les crises sanitaires deviennent un enjeu majeur pour les assisteurs.

2006 > Le SNSA initie le « plan épidémie » qui sera réactivé à l’occasion de la grippe A (H1N1). Témoins d’une société en constante mutation, les assisteurs doivent prévoir les compétences professionnelles à développer pour répondre aux nouveaux besoins d’assistance.

2007 > Création de l’Observatoire des Métiers qui déclinera une cartographie de 39 métiers.

La sécurité routière et la prévention sont au coeur de l’actualité. Bruxelles demande la réalisation d’un système d’appel d’urgence embarqué européen : le projet « E-call » est lancé.

2008 > Le SNSA sera l’un des acteurs majeurs de l’avancement du projet et défend la position de la France et des pays européen. Sept autres pays européens suivront sa position en 2012.

A l’heure du «tout mobile», encore 13 % des accidents sur les autoroutes concernent les automobilistes en panne sur autoroute qui doivent appeler les secours à partir des bornes SOS orange... à pied ! Impensable pour les assisteurs !

2009 > le SNSA initie avec l’ASFA (Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes) des tests sur 2 ans permettant aux automobilistes en panne d’appeler directement de leur portable les services de secours.

Années 2010 >> La technologie «mobile» bouleverse les habitudes ! Plus question de perdre du temps pour les démarches administratives, la recherche d’information... Santé et sécurité sont au bout du fil !

2010 > les applications Smartphone sont mises en place pour les automobilistes et les deux roues, permettant de joindre directement leurs contacts d’urgence et de pré-déclarer un sinistre auprès de leur assisteur. La géolocalisation est déjà en cours au cœur de plusieurs dispositifs.

Dans le même temps, le vieillissement de la population et la dépendance deviennent un enjeu majeur pour le gouvernement. Les assisteurs ont l’expérience du terrain et sont des acteurs incontournables du débat.

2010 > Le SNSA est impliqué dans le projet initié par la Ministre de la Santé «L’accueil et l’accompagnement des personnes âgées».

2013 > Dans le cadre de la «Silver Economie», le SNSA rejoint le groupe de travail sur la coordination des moyens du bien vieillir initié par le gouvernement.

2014 > La Branche Assistance crée un parcours certifiant de culture économique et sociale en partenariat avec sciences Po pour ses partenaires sociaux.

2015 > Création d'un parcours certifiant en partenariat avec Sciences Po pour les cadres.

2015 > Le missionnement automatique est activé pour l'ensemble de la profession. Une plate-forme commune permet ainsi de fédérer les dépanneurs/remorqueurs.

2016 > Le GIE SNSA prépare le déploiement de l'eCall paneuropéen